canne à mouche grande rivière

La 9,6 pieds soie de 5 Fishbone dream cast, une canne à mouche grande rivière

Une canne a mouche grande rivière. La 9.6 pieds soie de 5 fishbone dream cast offre des possibilités infinies. Pour moi elle est devenu indissociable de mes voyages de pêche.
Cette canne à mouche est taillée pour les grandes rivières, elle offre une grande diversité au niveau des techniques de pêche à la mouche pouvant être utilisées .
il s’agit d’une pointe basse au niveau de son action, ( le point d appuie se trouve au niveau supérieur du porte scion) elle permet de lancer efficacement dans toutes les conditions.

une facilité de lancer déconcertante

les truites ne reste pas avec la fishbone 9,6 soie de 5
magnifique truite fario prise avec la fishbone custom rod 9,6 soie de 5 dream cast

Au niveau des Mendings cette canne très énergique permet le replacement de la soie à tout moment aussi bien aérien que sur l eau. Le contrôle des dérives est alors largement facilitées. La longueur de 9,6 avec une puissance de cinq est un compromis idéal pour des rivières comme, la Salza, la Soča, ..la Dordogne, canne à mouche grande rivière

http://franckcoudiere.com/voyage-en-slovenie/

Moins fatigante qu’une 10 pieds elle a certains avantages par rapport à une neuf pied ,toujours sur le contrôle des dérives ainsi que pour le wading et les  longs lancer.
J’ai pu la tester sur les petites rivières d Auvergne avec des poissons de petite taille de 15 à 25 cm, mais ce n’est pas dans ce cas précis où j’ai pris le plus de plaisir.

un talon puissant, idéal pour canne à mouche grande rivière

ombre autrichien peche à la mouche
Gros ombre autrichien pris avec la 9,6 soie de 5 fishbone dream cast

Sur des poissons de belle taille elle offre un talon puissant et progressif , très sécurisant pendant les combats.
Cette canne prend toute son ampleur sur des rivières puissante où  on doit changer souvent notre mode de pêche, sèche nymphe ,streamer. Elle m’a permis de sortir de très belles pêches sur des rivières démontées, canne à mouche grande rivière

le programme technique

Des petits streamers en casque tungstène numéro quatre ne lui font pas peur. La pêche en nymphe, MRO, ou fil plaqué, est grandement facilité de par sa longueur et sa puissance. La pêche en sèche avec de grands bas de ligne de 6 m est réellement très agréable. Son action plutôt  rapide demande un contrôle SOFT au niveau des poser en sèche. Pour le French nymphîng ou la pêche à l’espagnol elle saura dépanner sur bien des coups. Elle m’a permit de prendre de très beaux poissons à deux nymphes dans des courants très appuyés.
En conclusion une canne à mouche grande rivière indispensable pour le voyageur. Avec un super équilibre général, reposante pour le lanceur. Puissante mais facile à contrôler. Une canne à mouche pour les grandes rivières.

https://www.fishboneshop.be/screen/overview/language/fr

les gros poissons pris a la mouche avec la 9,6 soie de 5 fishbone
prise avec la fishbone custom rod 9,6 soie de 5 dream cast

La beauté générale de la canne à mouche grande rivière, sa poignée en bois en fond un instrument rare,  un niveau de finition luxueuse.
Franck Coudiere

des nouvelles de la haute Sioule

Voici un article écrit par un ami, je l ai connu à ces début maintenant il est devenu juste impressionnant autant en lac qu’ en rivière:

Compte-rendu de ma journée de pêche au parcours no-kill de la Miouze (sur la Sioule)

Parcours : du pont du hameau dit « La Miouze » (D 986) au bout du chemin « Chez Rique » (confluence entre la Sioule et la Miouze).

Me voici revenu de ce parcours no-kill avec une bonne impression : l’ayant parcouru dans sa partie amont (du pont routier de la D 52 jusqu’au pont de la Miouze), il est assez agréable avec environ trois types de postes : des belles veines d’eau courant le long d’une berge ou d’une bordure creuse, souvent boisée (propices à la pêche en NAF), des lisses sur des coudes de rivière qui constitueront des spots intéressants pour la pêche en sèche plus tard dans l’année (notamment sur les bordures et les courants léchant celles-ci) et des radiers au courant soutenu entre ces différents types de postes (dont un qui m’a fait chuter une fois dans l’eau, pendant l’après-midi).

La pêche en nymphe sous la canne, avec deux nymphes comme me l’a conseillé un guide du Massif du Sancy, a été productive : j’ai notamment pris trois truites de plus de 30 cm (entre 30 et 35 cm), qui m’ont valu une belle défense, dévalant le courant, souvent de travers, comme le font les ombres. Je me rends compte que ma manière de pêcher a changé : je ne me jette plus sur le moindre poste mais je prends mon temps pour les appréhender de façon reposé. Ainsi, je prends beaucoup moins de poissons mais de plus jolis. Ce qui est bon signe. J’ajoute que si un beau poisson est posté dans un coup intéressant, j’arrive toujours à l’attraper.

Concernant la pêche, j’ai pêché avec ma technique classique : un bas-de-ligne pour la sèche en rivière (formule : cf Franck Coudière), un mètre de fil de couleur orange et deux nymphes perdigones, dont une en potence. Les rouges/ noires, quill de paon/ tinsel vert et quill/ tinsel rose ont bien marché. 

Pour l’instant, je n’ai pas pû remarquer de gobages sur ce parcours, même si je m’y attendais. Je n’ai jamais vraiment pêché en sèche, dans cette zone. Rien sur les lisses, rien sur les veines à bulles. J’attendrai donc des jours plus chauds pour revenir, nous verrons bien. Dès que la saison sera un peu plus avancée, la baisse du niveau d’eau fera que les veines seront resserrées et plus facilement accessibles. Ce sera encore meilleur pour la nymphe sous la canne, sous-réserve de pêcher avec du fil plus discret.

Dernier point : faire attention, sur ce parcours. Comme souvent dans cette plaine de Pontgibaud, le cours de la rivière est environné d’arbres, ce qui rend régulier les accrochages de mouches. Il existe moins ce problème dans la gorge de Peschadoires à Montfermy, surtout que le lit est plus régulier et qu’il est plus facile de pêcher à bonne distance des branches, au milieu de la rivière).

Note pour le lecteur : s’il va y faire un tour, il lui sera conseillé de prospecter les veines d’eau autour de la pile du pont routier de la D 52. De chaque côté. Sensations garanties si les deux torpilles sont toujours en poste.

voyage en Slovénie 2017

La Slovénie est une destination magnifique pour la pêche à la mouche, avec des paysages de toute beauté. Les Slovènes sont chaleureux et la table est bonne.
Même si beaucoup de poissons proviennent de pisciculture , il reste encore des truites et des ombres naturels très méfiants. N’hésitez pas à favoriser les petites veines d’eau pour trouver des poissons plus sauvages. La pêche à la mouche peut s’exprimer pleinement en Slovénie.La population de truites arc en ciel sur la Soca est très intéressante pour toutes les pêches à vue, aussi bien en sèche, en nymphe ou au streamer. Il y en a pour tous les gouts. Cette année nous avons pus pratiquer la peche à la mouche en barque dérivante,sur le lac de Most na Soci, grace à notre hôtel de pêcheurs qui met à dispo une barque. Une alternative intéressante pour les personnes à mobilité réduite, ou tout simplement pour varier les styles de pêche durant votre séjour. Il est certain que de grosses truites marmorata ont élue domicile dans le lac. Leur traque est vraiment intéressante avec de gros streamer articulés, certains streamer à brochet sont tout à fait indiqué. La vraie difficulté de ce pays reste le fait de pêcher à une seule mouche; néanmoins cet exercice permet de progresser de façon efficace.
Pour mon septième voyage de pêche à la mouche en Slovénie,je reste toujours ébahi par la beauté des paysages, les efforts portés par les slovènes pour la réimplantation de l ombre semble porter ces fruits.
POUR 2018 je prépare deux départs en collaboration avec DhD LAIKA, un pour la troisième semaine de juin, et, un pour la deuxième semaine de septembre.
Un co-voiturage partant du puy de dôme est possible pour réduire le cout, si vous êtes dans l axe rhone alpes, cela reste simple, pour les habitants de la façade ouest, ou l axe Clermont Paris,nous nous retrouverons en Auvergne!
Franck Coudiere votre guide de peche à la mouche