1er guidage de l année 2018

truite de la rhue prise dans le puy de dôme à la mouche
truite de la rhue prise dans le puy de dôme à la mouche

Le premier guidage de l année, les gars ont choisi 2 jours en rivière, peche à la mouche, ce qui est très tôt pour mon secteur montagnard, le Sancy et ses contreforts. Je les retrouve à Condat ou je leur ai donné rendez vous. Apres une brève discussion je comprends qu ils veulent un parcours physique, plutôt sportif, je décide de les emmener sur le parcours des 3 Gouffres du Diable, rien que le nom vous donne l ambiance!
Je guide en waders mes 2 clients au font du trou, une descente digne d une piste noire! Une mise en ambiance à la hauteur de leurs attentes.
Je prends la température de l eau, elle est à 3,5 degrés.<

stage de peche à la mouche nous traversons la rivière
stage de pêche à la mouche en auvergne puy de dôme et cantal

>

je monte 2 cannes à mouche pour opérer en technique de french nymphing. Démonstration, premier passage pendu, une belle truite fario qui dépasse les trente centimètre. Il est 10heures. Les compères sont stupéfaits , les nymphes arrivent tout juste dans l eau et le premier poisson apparaît. Par expérience je me méfie des journées qui commencent comme ça. La deuxième truite arrive dans la foulée, prise et décrochée par Tristan. Ensuite un vide sidéral de 2 bonnes heures, quand Gaetan pêche une truite magnifique, on a bien eu le temps de la voir, mais le manque d expérience a fait que le poisson a gagné, une belle décroche!
je repère quel style de courant ou de spot qui serait donc susceptible d accueillir des truites plus ou moins actives….bingo première truite sortie par Tristan et mise à l’épuisette, environ 24 cm ouf, il est trois heures de l’après-midi.

pecheur à la mouche avec sa prise
truite du lac des estives puy de dôme cantal

Je décide donc de changer de rivière, la Santoire est juste à côté, je la connais bien sur ce secteur, un autre profil de rivière très différent, nous passons tous les coups rapides nous passons tous les coups trop lents, nous péchons ce qui ressemble à un courant très linéaire profond d environ de 80cm à 1m, et là de nouveau bingo, je décroche un magnifique ombre sur la fin de l animation, après une brève  bagarre, c’est au tour de Tristan, il touche deux ombres coup sur coup dont un qui devait dépasser les 40, encore une fois poisson décroché, il faut dire que le volume d’eau était assez important et que les contraintes extérieures ne sont pas idéales pour débuter, le froid, le manque de confort et de pratique ont laissé la part belle aux poissons. Aha cette pêche à la mouche!
Pour le deuxième jour je leurs propose un autre programme, lâcher ses rivières encore trop froides pour se rabattre sur le petit réservoir de Mongreleix , le lac des Estives.
Tout de suite nous attaquons part un cours de lancer, les truites arc-en-ciel sont bien présentes, elles sont magnifiques, on voit qu’elles ont bien passé l’hiver. Les golds sont de toute splendeur. Après quelques difficultés techniques, le lancer mouche commence à rentrer, les poissons aussi, la température du lac est à 5°.

une belle truite arc en ciel du lac des estives avec le guide et ces 2 client
le guide et ces 2 client au lac des estives

Quelques chironomes offrent de magnifiques gobages au départ du vent, ils sont tous petits et gris, une aubaine pour les débutants pour tester la pêche en sèche. Je monte deux cannes à streamer,E   quand les gobages se seront calmés, passé les 14 heures, plus un seul gobage, il est l’heure de sortir les grosses cannes, la mise en charge  de ces cannes n’a rien à voir avec une petite neuf pieds soie de quatre, ils le comprennent vite, je leur  montre, alors deux exercices qui permettent d’acquérir un début de double traction assez rapidement, ils sont très appliquées et les résultats arrivent vite, maintenant avec une épuisette, je cours partout entre les deux pêcheurs, je crois que ma mission est réussi,  et que nous avons deux nouveaux adeptes de la pêche la mouche. Prochain guidage dans quinze jours.
Franck Coudière, votre guide de pêche

voyage en Slovénie 2017

La Slovénie est une destination magnifique pour la pêche à la mouche, avec des paysages de toute beauté. Les Slovènes sont chaleureux et la table est bonne.
Même si beaucoup de poissons proviennent de pisciculture , il reste encore des truites et des ombres naturels très méfiants. N’hésitez pas à favoriser les petites veines d’eau pour trouver des poissons plus sauvages. La pêche à la mouche peut s’exprimer pleinement en Slovénie.La population de truites arc en ciel sur la Soca est très intéressante pour toutes les pêches à vue, aussi bien en sèche, en nymphe ou au streamer. Il y en a pour tous les gouts. Cette année nous avons pus pratiquer la peche à la mouche en barque dérivante,sur le lac de Most na Soci, grace à notre hôtel de pêcheurs qui met à dispo une barque. Une alternative intéressante pour les personnes à mobilité réduite, ou tout simplement pour varier les styles de pêche durant votre séjour. Il est certain que de grosses truites marmorata ont élue domicile dans le lac. Leur traque est vraiment intéressante avec de gros streamer articulés, certains streamer à brochet sont tout à fait indiqué. La vraie difficulté de ce pays reste le fait de pêcher à une seule mouche; néanmoins cet exercice permet de progresser de façon efficace.
Pour mon septième voyage de pêche à la mouche en Slovénie,je reste toujours ébahi par la beauté des paysages, les efforts portés par les slovènes pour la réimplantation de l ombre semble porter ces fruits.
POUR 2018 je prépare deux départs en collaboration avec DhD LAIKA, un pour la troisième semaine de juin, et, un pour la deuxième semaine de septembre.
Un co-voiturage partant du puy de dôme est possible pour réduire le cout, si vous êtes dans l axe rhone alpes, cela reste simple, pour les habitants de la façade ouest, ou l axe Clermont Paris,nous nous retrouverons en Auvergne!
Franck Coudiere votre guide de peche à la mouche